#DOFUSLEFILM : Un nouveau teaser et des retours du festival d’Annecy 2015

Défile !

Alors que tout le monde du jeu vidéo est tournée vers Los Angeles avec l’E3, le monde de l’animation est tourné lui du coté d’Annecy en France pour le 39e festival du film d’animation où Ankama Animations était présent pour annoncer c’est projet futur qui est listé dans notre article consacré et du film Dofus – Livre I : Julith qui a montré c’est 35 premières minutes (jeudi 18 à 15h) aux publics.

Pour ne pas laisser les personnes (une centaine de personnes) non accréditées à voir le film dans la tourmente, un deuxième teaser a été publié ce jeudi (voir la vidéo ci-dessous). Le deuxième présente les personnages principaux: le petit Joris qui garde la voix de Sauvane Delanoe (voix de la série Dofus : Aux Trésors de Kerubim), la fille d’Indie (Delagrandaventure) Lilotte, l’athlète arrogant Kahn Karkass, le papy chat Kerubim avec la voix de Jean-Claude Donda (voix de Kerubim vieux de la série Dofus : Aux Trésors de Kerubim) et la sorcière Julith.

L’histoire du film se déroule dans Bonta, une ville majestueuse où Joris Jurgen passe ses journées dans le magasin d’antiquités magique de son père adoptif Kerubim Crépin (papy chat pour les intimes). Sa vie tranquille prend fin quand il rencontre un jour et son idole Kahn Karkass, un joueur Boufbowl étoilés. Julith, une sorcière qui a juré de détruire Bonta, est de retour. Elle est la seule qui sait que Joris (qui est dans l’ignorance) est liée au Dofus Ébène, un oeuf de dragon très puissant. Joris va découvrir avec l’aide de ses nouveaux amis le secret de ses mystérieuses origines et sauver la ville.

Comme le titre l’indique “Livre I”, le plan est de créer une trilogie, mais cela dépendra de la réussite du premier film d’animation explique Marc Bonny (Acteur, Coproducteur, Distributeur France, Président de Gebeka Films) dans une interview donné au site Le Film Français :

“À Annecy, vous présentez avec Ankama 35’ de Dofus-Livre 1 : Julith, l’adaptation du célèbre jeu vidéo.
Le film est en pleine production en ce moment, entièrement fabriqué au studio Ankama à Roubaix, à côté de ses départements jeu vidéo et édition. Dofus est un univers connu pour certains éléments mais Ankama a pour principe de ne jamais raconter la même histoire. C’est vraiment une entreprise transmedia. Des personnages du film vont par exemple être introduits avant dans le jeu vidéo. Ankama prépare de nombreux éléments en marketing. Nous sortirons le film le 3 février 2016.
Notre objectif est bien sûr de nous appuyer sur la communauté de joueur créée autour du jeu mais c’est un film familial qui vise le très grand public. Il n’y a pas besoin de connaître l’heroic fantasy pour le voir. Dofus est un mélange de “japanim” et un ancrage dans le Moyen Âge européen.

Envisagez-vous la création d’une franchise ?
Si le succès est au rendez-vous, nous aurons évidemment envie de faire la suite.”


ATTENTION EN DESSOUS DE CE MESSAGE ROUGE IL Y A DU SPOIL DES 35 PREMIÈRES MINUTES DU FILM

Le site CloneWeb.net est un site web dédié au cinéma et géré par une équipe de passionnés bénévoles nous a concocté une préview d’après séance.

Le film s’ouvre sur une introduction destinée à présenter l’univers aux non-initiés : deux forces en opposition, deux oeufs blancs et noirs aux pouvoirs magiques, un homme et une femme s’affrontant dans un univers de pure fantasy. On apprend qu’ils finissent par s’unir, s’avouant leur amour malgré tout. Mais la méchante Julith finit par trahir son époux…

Mais l’histoire se déroule en fait beaucoup plus tard, et on fait la connaissance de plusieurs personnages dont deux enfants et un vieux monsieur. Le gamin, qui n’est pas humain, personne ne l’étant vraiment dans cet univers, veut faire dédicacer une sorte de balle par un célèbre joueur et va esquiver les corvées familiales et les interdictions pour cela. Ca permettra au public de faire connaissance du dit joueur qui fera partie des personnages principaux. Tout ça aurait pu bien se passer si la fameuse Julith n’était pas de retour et si elle ne se retrouvait pas face au groupe de héros qui vient de se former. On apprend alors que le vieux monsieur a plus de pouvoirs qu’il n’y parait et que le petit garçon a (roulement de tambour) un destin.

Je dois bien admettre avoir été décontenancé par la séquence d’introduction. Trop rapide, parfois confuse, elle a bien eu du mal à fonctionner sur le non spécialiste que je suis. J’ai eu de fait un peu de mal à rentrer dans l’univers et je regrette bien qu’Ankama n’ait pas cherché à prendre d’avantage le temps d’expliquer tout ça. J’ai donc suivi le déroulement de l’histoire avec plaisir mais aussi avec la sensation de ne pas tout comprendre, d’être face à une histoire qui se veut ouverte à tous mais qui est d’abord destinée aux joueurs.

Cela dit, il faut reconnaitre au film ses qualités : l’animation (en Flash) est très réussie, certains passages sont particulièrement dynamiques, les personnages ont du potentiel et l’humour fait mouche. La scène d’action finale était également très bien faite.

FIN DU SPOIL

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une erreur, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :