#MUTAFUKAZ : on fait le point sur le film…

Run, auteur de la bande dessinée Mutafukaz était début mars à la présentation du film homonyme au Cartoon Movie (Lyon), grand salon français du film d’animation. On fait donc le point sur le film.

Run déclara avoir eu des « retours très positifs et (…) encourageant » lors de la présentation du film, annoncé pour courant 2017. Malgré les « retours très positifs », recherche toujours un distributeur, « LE » distributeur pour cité Run, un distributeur qui « portera le film sur grands écrans dans les meilleures conditions » comme a pu le faire Gebeka Films avec Dofus – Livre I : Julith sortie début février dans une centaine de salles française.

(Information du 9 mars) Le film produit par le studio japonais Studio 4°C est toujours au montage et le sound design est bien avancé. Ensuite, le film passera au mixage, aux voix, qui comme le dit Run, les castings voix et la musique seront dictés par le budget qu’il aura.

« Car tout est une question d’équilibre entre le budget alloué, et le nombre d’entrées potentielles (Mutafukaz ne fera jamais autant d’entrées que les Tuches, soyons clairs;)) » – RUN

Vous pouvez d’ailleurs voir un aperçu, via un extrait de quelques secondes, du film, du dessin, du son, le résultat n’est pas définitif en début d’article.

Le Cerveau alias le site Brain Damaged a rencontré Run à Angoulême ainsi que Mirion Malle et Florent Maudoux pour le label dont il est le responsable, le label 619. Un extrait de l’entretien au sujet du film Mutafukaz et d’un possible jeu vidéo :

« Un projet d’adaptation de Mutafukaz en film d’animation est en cours de production ; il est prévu sur nos écrans pour 2017. Quels sentiments retirez-vous de cette expérience d’adaptation au cinéma de votre BD ? Aimeriez-vous le voir transposé sur un autre support, comme le jeu vidéo ?

Lorsque le projet d’adaptation de Mutafukaz en film d’animation est né, j’ai eu l’impression de porter un costume trop grand pour mes épaules. Je ne me sentais pas légitime, mais je ne voulais pas manquer une opportunité pareille. On a donc commencé à travailler dessus avec le studio d’animation japonais Studio 4°C. Cette collaboration franco-japonaise a été une très belle expérience, aussi bien culturelle qu’artistique. On avait une relation pleine d’humilité partagée, de volonté de donner le meilleur de nous-même, tout ça avec la sensation d’être sur un réel pied d’égalité. C’était vraiment très enrichissant.

Je suis très enthousiaste à l’idée d’une possible adaptation de l’univers de Mutafukaz en jeu vidéo ! Je pense qu’une adaptation vidéo-ludique apporte plus de satisfaction qu’un film, puisque le plaisir s’étend sur la durée et permet au joueur de s’impliquer dans l’univers. Avec ce type de support, on peut faire se répéter une histoire différemment à chaque nouvel essai ou s’éclater à chercher des bugs pour se réapproprier les règles du jeu. Personnellement, j’avais adoré la fin de l’excellent Red Dead Redemption. » RETROUVER L’ENTRETIEN ICI

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une erreur, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

Tags

  • Yugdo 58

    Il y a une faute : 2eme paragraphe, tu dis « « LE » distributeur pour cité Run, » au lieu de « pour citer ».

PARTENAIRE(S)

PUB GOOGLE ADSENCE

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :